GrandCoeur

Bon, on y est allés car on en avait entendu parler par notre voisin et acolyte de cocktails des jours pluvieux, Nino. Puisque Nino est le chef, alors on y a fait un tour, juste histoire de dire qu’on avait goûté sa cuisine et que oui elle était sûrement top. Sans vraiment savoir à quoi s’attendre dans nos assiettes, mais en étant contents de goûter les plats de notre caro siciliano*.

20190509_234856

En regardant la page instagram du resto on se dit que bon, c’est un endroit pour « voir et se faire voir » comme ils écrivent dans le guide du Fooding. Photos de personnalités publiques et autres avec notre cuisto de voisin qui visiblement a la cote. Pourquoi pas. Puisque de toutes façon un chef italien, il faut bien dire que ça a un côté sexy et ensoleillé qui donne envie de sauter sur une vespa et de sillonner l’Italie les cheveux au vent. Allora, dai !!! Andiamo !! **

20190509_234837

On s’engouffre (sans vespa mais quand même) dans un petit passage partant de la rue du Temple et on arrive dans un endroit décoré tendance bobo (comme tant d’autres), agréable malgré tout (comme tant d’autres). Mais attention, d’allure bobo seulement, car l’accueil chaleureux mais protocolaire (comme j’aime), les tables millimétriquement dressées (comme j’aime) et la jolie décoration symétrique imposent un côté solennel qui d’emblée nous plaît bien.

20190509_234927

Des notes beaucoup plus chics que le resto bobo classique, qui commence à nous fatiguer avec sa déco de récup’ et sa population de trentenaires persuadés d’avoir tout compris en allant déjeuner dans une « cantine » où on vous fait payer une fortune pour un maigre bol de soupe carotte-courge butternut avec trois misérables croûtons ou pour une fade part de quiche aux courgettes prétendument « bio » mais juste insipide, sans beaucoup plus de goût que son petit emballage cartonné recyclable.

Ici on est bien loin de tout ça et heureusement (che mondo difficile). A commencer par le service très carré qui donne la tonalité du repas. Pardon mais c’est quand même bien plus agréable d’être servi par quelqu’un qui ne s’autorise pas de familiarités pesantes, quelqu’un de droit sans être sévère, d’attentif sans être collant et qui a appris en bonne et due forme à servir une table. Parce que les on-se-la-joue-cool-avec-nos-tutoiements-à-gogo-et-notre-attitude-pseudo-relax ça fatigue.

20190509_235153

On a donc bien compris que Grand-Cœur ne joue pas dans la même catégorie que ces restaurants là. OUF.

20190509_235119

On s’installe donc, et on choisit le menu midi. Et sans en rajouter des tonnes on est à des kilomètres d’être déçus. On commence par l’entrée fétiche du chef, qui nous l’apporte lui même (en bon voisin forcément). On savoure tout jusqu’à utiliser un morceau de pain (délicieux aussi) pour saucer l’assiette, même si ça ne se fait pas. On ne veut pas en perdre une miette et on valide à 1000 pour cent la cuisine de Nino qu’on trouve goûteuse, gourmande et légère à la fois, réfléchie et travaillée d’une main de maître.

20190509_234801

On adore et de fait, on est revenus rapidement. Et la deuxième fois on n’a pas été déçus non plus.

…MI FA SOL SI LA…..tchic chic tchic tchic tchic tchic tchic….

Nous avons tant profité
De la terrasse ombragée
Ce dimanche ensoleillé
Où le soleil notre copain
Ne nous a brûlé que de loin
Sur les petits pavés bombés
Nous n’allons pas les oublier
Ces coquillages et crustacés***

(Blague à part pas lourde, on a effectivement pris des pâtes aux palourdes dé-li-ci-eu-ses).

20190509_234741

On a même envie de revenir une troisième fois, c’est dire. MA COSA ASPETTIAMO !? ****

Restaurant GRANDCOEUR
41 rue du Temple 75004 Paris

*cher sicilien
** alors allez !! On y va !!
***(effectivement, ça vous évoque la chanson La Madrague)
**** mais on attend quoi ??

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s