L’ambassade de Bourgogne

Bar à vins

Could it be, that you and me are the lucky ones…Lana Del Rey à l’appui, les bonnes adresses s’enchaînent. Rien de tel pour nous faire oublier nos quelques dîners ratés. Point de guide pour diriger nos pas décidés. Encore une fois un bon feeling pour un bon tasting. Nous observons l’ambassade de Bourgogne sortir son épingle du jeu avec adresse. Sans artifices et sans prétention.

IMG_5915

Un dîner pain-fromage-saucisson agréablement arrosé. Des produits bien sélectionnés, et joliment accompagnés. Pas de transformation, certes, mais un esprit bar à vin respecté jusqu’au bout des ongles. Ils ne prétendent pas éblouir par le travail du contenu des assiettes, mais là n’est de toutes façons pas la question. La cuisine ne constitue pas l’intitulé de la conversation. Le vin est maître du jeu, les assiettes ne sont qu’un accompagnement bien choisi. On vient découvrir du vin avant tout, dans une ambiance détendue et pas guindée du tout. Des amoureux du vin et pas de la cuisine. Et pourquoi pas, d’ailleurs ?

IMG_5911

Amoureuse inconditionnelle de la cuisine bien exécutée, je reste ouverte à toute proposition correctement énoncée. Un verre de vin goûteux accompagné de fromage et de charcuterie, ça me parle. Je conçois qu’on ne puisse être sur tous les fronts, et qu’amour du vin ne rime pas forcément avec amour culinaire. Rares sont d’ailleurs les restaurants proposant une carte des vins topissime.

IMG_5904

Une fois dans cette optique là, on ne peut guère avoir de mauvaises surprises question cuisine. Puisqu’on ne s’attend pas à de la haute voltige, pas d’intransigeance. Si les produits sont bien choisis bien présentés, le contrat est rempli, la soirée réussie. Voici donc nos indolentes tranches de fromage et leur armée de rondelles de saucisson, suivies d’une galette des rois rebondie. Un défilé orchestré par notre breuvage en chef.

IMG_5905

Capture d’écran 2013-02-24 à 20.43.59

Des assiettes champêtres qui mettent à l’aise, et font la place belle au produit phare. Je ne peux toutefois m’empêcher de regretter un accord mets-vins plus travaillé, mais le contrat est respecté. Peut-être ne faut-il pas oublier qu’un vin bien choisi fait pétiller un bon plat, et peut lui donner l’impulsion nécessaire pour se loger dans notre hippocampe et n’en plus ressortir. Cuisine et bouteille restent bonnes copines…

IMG_5913

Nous sommes tout de même satisfaits, et sirotons goulûment nos dernières gouttes de liquide doré. On apprécie l’engagement de la maison, et le gosier embaumé, on ressort dans la nuit. Quelques rafales de vent glacial nous attendent au tournant. Gageons que les bouteilles de l’ambassade de Bourgogne se feront un plaisir de nous réchauffer au prochain frisson !

L’ambassade de Bourgogne, 6 rue de l’Odéon, 75006 Paris.

L’addition : une assiette de charcuterie + une assiette de fromage + deux desserts + un verre de rouge et un verre de blanc par personne = 35 euros par personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s