Da Rosa

Restaurant Paris

Da Rosa, c’est une découverte inopinée. Et pas des moindres. La devanture m’a tapé dans l’œil. En même temps, comment rester insensible à ce bataillon de jambons secs disposés militairement au sein d’un désordre joliment exécuté ? Il nous fallait en savoir plus. On lorgne sur les assiettes en entrant, très appétissantes. J’ai hâte de commander, ce qui ne m’était pas arrivé depuis un moment.

IMG_5884

On est installés à l’étage. L’ambiance est cosy et feutrée, doucement rythmée par une musique lointaine laissant nos cils vibratiles en paix. La carte nous propose surtout des produits d’épicerie fine à commencer par de la charcuterie. Ce qui nous convient à merveille. Notre serveur, à grand renfort de rrrroulements de rrrr, prend notre commande. Il nous apporte prestissimo nos petites entrées apéritives : ail cuit et câpres gonflées à l’hélium.

IMG_5880

Elles si si rondouillettes, ces câpres, que je ne me lasse de les contempler. Les gousses d’ail m’enchantent. Elles sont tièdes et fondantes, à peine croquantes sous la dent. Elles ne font pas long feu ! On les déguste à toute allure. Les assiettes de charcuterie arrivent ensuite, accompagnées chacune de salade fraîche agréablement assaisonée. Une bonne huile d’olive, ça change tout.

IMG_5878

La présentation est chouette, sans prétention mais pas négligée pour autant. On se délecte de nos assiettes, confortablement installés dans nos fauteuils moelleux. Bercés par Sinatra, on a bien envie de s’envoler jusqu’à la lune et de swinguer among the stars. Un peu plus et on fredonne « you are all I long for  » entre deux rondelles de charcuterie.

IMG_5876

La bougie se consume, la flamme vacille. On se lève, on descend les escaliers surchargés de colonnes de bouteilles, Albert King en fond sonore. Charmés, on retient l’adresse si fortuitement découverte. On l’aime bien, c’est décidé, et tout en tournant le dos aux étals croulant sous les bocaux, on se demande « what were the chances that we’d be sharing love before the night was through* « . On se permet d’être enchantés. Après tout, « It turned out so right, for strangers in the night*   » .

* Extraits de « Strangers in the night » de Frank Sinatra

Da Rosa, 62 Rue de Seine, 75006 Paris

L’addition : une entrée apéritive + un plat = 20 euros

8 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. angell summers dit :

    Merci pour ce super site. A bientôt !

  2. Ah super, c’est donc une valeur sûre !!

  3. Darya dit :

    J’y suis allée une fois, par hasard. J’ai beaucoup aimé et l’endroit et la nourriture (et les câpres étaient délicieuses). Le glacier d’en face (Grom) est exquis, s’il reste de la place pour un dessert.
    Cet article me donne bien envie d’y retourner !

    1. C’est vrai que Grom est un adresse qui me tente depuis longtemps, mais je n’étais pas si sûre de la qualité de leurs glaces, j’irai donc y faire un tour !

      1. Darya dit :

        En Italie, c’était une valeur sûre ! Ils utilisent des produits de base de bonne qualité, ainsi que des fruits de saison pour les glaces aux fruits et sorbets ! Leur granité aux amandes de Sicile est à tomber !
        D’ailleurs, en déplacement à Paris aujourd’hui j’ai mangé chez Da Rosa… et je n’ai pas été déçue !

  4. Pierre Mantegna dit :

    Bonjour,
    Pourquoi les prix ne sont ils jamais donnés ?

    1. Bonsoir ! Très juste, je vais y remédier très vite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s