Le Tournebièvre

Restaurant paris

D’ordinaire, La Fourchette et moi, on n’a pas vraiment d’affinités. Mais je dois avouer que ce site nous a permis de passer une bonne soirée, au détour d’un « et si on allait au resto ? ». On sort notre iphone, on ouvre l’application, que d’ordinaire je n’utilise jamais. Cette fourchette verte, je ne sais même plus dans quel dossier oublié de mon iphone je l’ai reléguée, tant elle ne m’inspire pas confiance. Ses bons plans à la noix ont l’art de m’agacer, n’en déplaise aux défenseurs de l’ustensile olivâtre. Car les bons restaurants, on se demande où ils les ont cachés. Il y en a, certes, mais alors les bons plans pour ces bonnes adresses, bien sûr il n’y en a pas. La Fourchette m’agace, vous l’aurez compris, mais je lui donne pourtant une nouvelle chance de regagner sa place aux côtés du Fooding, application phare de mon téléphone, concurrençant le vidal mobile quant au nombre de clics.

IMG_4781

Voici donc le restaurant dans lequel notre fainéantise nous a guidés, aiguillés par les conseils du vert couvert. L’échoppe fait très attrape-touriste, vue de l’exterieur, et on commence par se dire « oulala ». Mais halte aux mauvais sentiments à l’égard de ce guide, une fois entrés, c’est déjà mieux. L’endroit est plutôt cosy. Les seuls clients présents à notre arrivée sont des touristes américains, mais ne soyons pas de mauvaise foi, ils ne sont pas forcément constitués de papilles formatées à n’apprécier que la graisse et les plats bien grossiers. Leurs « huumm…so good !  » peuvent s’appliquer à une cuisine effectivement digne de ce nom. Car ils ont bien l’air ravis du contenu de leurs assiettes. Et nous faisons bien de ne pas mettre si vite leur jugement en doute, car la soirée se déroule très bien, et le cuisinier réussit à faire remonter La Fourchette dans mon estime. Ce n’est pas de la haute voltige, loin s’en faut, mais c’est tout à fait correct.

Le choix de mon ami se porte sur des escargots, suivis d’un filet de canette. Je choisis pour ma part une salsa de crevettes se trémoussant autour d’un assemblage salé-sucré de mangues et avocat, puis un dos de cabillaud.

IMG_4770

J’ai à nouveau regretté de ne pas avoir pris les escargots. La prochaine fois que l’occasion se présente, je saute dessus. Le plat était ensuite un peu massif, mais pas si mal.

IMG_4773

Le vin a sans doute joué un rôle de taille, puisqu’il nous a clairement bien plu. Un côte de Beaune souple en bouche, parfait pour oublier le côté un peu lourdaud de la composition des assiettes.

IMG_4768

Car avec le dessert, ça ne s’arrange pas vraiment. Moi qui pensait alléger un peu mon estomac déjà dangereusement distendu, c’est raté. La fraicheur de fraises et framboises s’avère être encore plus mastoc que le cheesecake de mon ami. Trois framboises et deux fraises tentent de garder la tête haute dans un magma de crème au citron bien épaisse et un peu écœurante. Il faut s’armer d’une canne à pêche pour les retrouver. Le cheesecake au citron a néanmoins bien plu à mon ami. Il avait l’air étonnamment léger, et lui au moins ne tentait pas d’étouffer les trois quartiers de fraises qui lui tenaient compagnie.

IMG_4776

Le dernier verre de vin clôt comme il faut ce dîner, et nous laisse partir avec une impression pas si désagréable. Les Américains n’avaient finalement pas complètement tort. Les prix sont corrects, et le service plutôt irréprochable. La cuisine manque de peps, mais se laisse apprécier. Une adresse de secours si une table dans un véritable bon restaurant s’avère difficile à dénicher. Ce n’est pas encore ce soir qu’on tordra le cou au cliché de l’américain pas très fin, mais on en prend le chemin !

Le Tournebièvre, 65 Quai de la Tournelle, 75005 Paris

L’addition : menu soir entrée-plat-dessert 33 euros

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s