Chez Georges

Bar rue des Canettes

Que serait un petit verre sans prétention sans ses éternelles rondelles de saucissons ? Chez Georges, au Comptoir des Cannettes, on ne déroge pas à la règle. Car oui, ici, c’est sans prétention, dans des verres même pas à pied, avec de bonnes grosses rondelles de charcuterie bien épaisses et bien irrégulières. En un mot : chouette. Pour passer un moment sympa entre copains j’entends, car la musique est tout de même hyper noisydans la cave voûtée. Mais par ce temps, impossible de rester à l’étage, où il fait juste un poil plus chaud qu’à l’exterieur. La température est optimale pour un sapin, qui s’y plairait sans nul doute un bout de temps sans perdre une épine. On a l’impression en entrant d’apercevoir quelques habitués du comptoir, un peu plus bouffis et rougeauds que la décence ne l’autorise, et on comprend pourquoi il leur faut quelques degrés de moins. Ceci étant dit sans aucun sarcasme, il est bien admis qu’après un certain nombre de verres, on a envie de prendre un peu l’air.

Mais intéressons-nous à la salle du sous-sol, remplie à craquer à notre arrivée. Heureusement pour nous une toute petite table attendait sagement notre arrivée. On s’installe donc, sur des chaises un peu bancales mais pas si inconfortables, accoudés à une minuscule table recouverte d’une nappe d’une couleur incitant à prendre une bouteille.. de vin. On s’empresse donc de commander une bouteille de Sancerre rouge (de chez Paul Cherrier). Encore un Sancerre rouge ! Mais oui, car les vins rouges puissants et gorgés de tanins ont l’art de ne pas me satisfaire. Les rouges légers, en revanche, me font fondre.

IMG_5031

Et celui là ne m’a pas déçue. Un peu moins bien que celui de François Crochet goûté au Cotte-Rôti, mais tout de même pas mal du tout. Léger sans être inexistant. Une bonne surprise. La preuve qu’ils ne poussent pas le style bistrot de campagne du coin jusqu’à nous servir de la piquette.

Car tout respire la décontraction, des verres type cantine à la coupelle de cornichons, en passant par la nappe vieillotte couleur bordeaux. On est un peu serrés les uns contre les autres, mais ça fait partie de l’ambiance, qui est plutôt réussie. Car on se sent bien, et il faut bien dire que ça n’est pas le cas partout. Si on était venus en Moon Boots et avec un bon vieux pull en laine tricoté main, personne ne nous en aurait voulu.

Capture d’écran 2012-12-23 à 09.38.02

Une fois la bouteille terminée, on ressort dans le froid polaire de la rue des cannettes. Dur dur, mais avec ce sentiment sympa d’avoir une bonne adresse dans notre répertoire. Car si jamais nous nous trouvons à court d’idées ou à court de places dans le quartier, on sait qu’accoudés à une petite table riquiqui de Chez Georges, on passera toujours une bonne soirée.

Le Comptoir des Canettes – Chez Georges, 11 rue des canettes 75006 Paris

L’addition = 1 bouteille de vin + panier de charcuterie = 15 euros ( par personne, pour 2 personnes )

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. brazzers dit :

    Bon billet, bravo !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s